Hôpital privé
Villeneuve d'Ascq

Des abeilles à HPVA

Article le

Dorénavant, vous avez la possibilité d'observer deux ruches habitées de bon nombre d'abeilles à HPVA ! Merci à Zeki Ozaydin pour leur installation.

Des abeilles à HPVA

© Damien TUPINIER - Unsplash

L'Hôpital privé de Villeneuve d'Ascq se positionne dans un certain nombre d’initiatives écologiques, comme la mise en place de tri quatre flux pour le recyclage des produits utilisés, la réduction de la production de déchet pour les produits non recyclables et récemment, l’installation de ruches au sein de son établissement afin d’amoindrir son empreinte écologique.
Celles-ci n’ont pas été mises sur les toits ou loin de l’hôpital mais à l’intérieur de celui-ci, dans de petits espaces verts clos au plus proche du personnel et des visiteurs, pour qu’ils puissent s’habituer aux abeilles et profiter du spectacle qu’est le butinage.

Pourquoi avoir installé ces ruches ?

Il est important de savoir que ces petites abeilles sont victimes d'un syndrome d’effondrement des colonies. Soit une mortalité préoccupante des colonies d’abeilles domestiques due à l’utilisation croissante de pesticide et donc d’une dégradation de l’environnement.

Un phénomène ayant détruit 30% des colonies durant l’hiver dernier et pouvant aller jusqu’à 80% de destruction dans une même colonie. On parle même d’une extinction possible de ces abeilles en Europe si les pratiques n’évoluent pas.
Or cela n'est pas sans conséquence, moins d'abeilles c'est moins de miel et le plus grave, moins de fleurs au printemps. En effet les abeilles sont responsables de cette floraison printanière, elles sont les acteurs majeurs de la pollinisation. Qu’est-ce que la pollinisation ?

Il s’agit du processus de fécondation des fleurs par le pollen, une étape indispensable au bon développement des végétaux.
Vous l'aurez compris, ces abeilles ont un impact majeur sur le développement des fleurs et sur une très grande partie des végétaux agroalimentaires essentiels à notre alimentation.
En réalité leur importance est telle qu’un tiers des aliments que nous consommons sont tributaires des abeilles. Elles ont une valeur économique due à la pollinisation estimée à 265 milliards d’euros par an, sans compter les abeilles sauvages.
Grâce à elles, nous pouvons consommer des aliments riches en vitamines et profiter de la beauté d’un monde fleuri. Elles contribuent de manière essentielle à notre qualité de vie. Voilà pourquoi nous avons besoin d’elles. Il est plus qu'essentiel de préserver nos petites abeilles afin de préserver l'environnement et donc l'avenir de nos enfants.

« Si l’abeille disparaissait de la surface du globe,

l’Homme n’aurait plus que quatre années à vivre »
Albert Einstein, il y a 60 ans.

 

Un club d’apiculture à HPVA !

Un Club d’apiculture va être mis en place par Zeki Ozaydin pour les volontaires ayant envie d’en découvrir plus. Pour information Zeki Ozaydin a 35 ruches dans sa propriété soit 1,5 million d’abeille à sa charge et 1 tonne de miel produite chaque année !
Au programme du club, connaitre le monde de l’apiculture et se familiariser avec les problèmes concernant la vie des abeilles dans la ruche. Pour les personnes qui désirent avoir une ruche chez soi, comprendre le fonctionnement de la ruche, comment la gérer, développement des questions essentielles, légales et pratiques. Avec toutes les 3 à 4 semaines, des petits rassemblements afin de visiter les ruches de près et gouter au miel produit à HPVA.

 

Ces abeilles sont-elles dangereuses ?


En vue de leurs placements très proches de l’hôpital il est important de se poser la question. Il faut savoir que les abeilles sont des êtres végétariens qui ne s’intéressent qu’au nectar et au pollen des fleurs. Elles sont de nature défensive et ne piquent que lorsqu’elles doivent protéger leur nid. De plus cette piqûre leur coûte la vie. L’amalgame est souvent fait avec leur cousine les guêpes, qui elles, sont des omnivores à tendance carnivore très prononcée. Elles sont de nature agressive et utilisent leur dard pour chasser, elles n’hésiteront donc pas à l’utiliser.

 

 

HPVA aide l’environnement grâce à ses abeilles ! Et vous ?

Si vous n’avez pas la place pour installer une ruche artificielle chez vous, voilà quelques petites astuces :

  • Consommer du miel certifié bio afin de soutenir et favoriser le développement de l’apiculture.
  • Planter du basilic, thym, ciboulette, fraise et menthe, qui sont aussi bons pour l’Homme que pour l’abeille. Pas besoin d’un jardin, un pot sur un rebord de fenêtre est suffisant !
  • Placer des petites écuelles d’eau, les abeilles aussi ont besoin de s’hydrater.

 

Et aussi, pensez à :

  • Trier vos déchets ménagers et électriques.
  • Consommer des produits locaux afin de réduire la pollution due aux transports.
  • Consommer des produits BIO qui seront aussi meilleurs pour votre organisme !
  • Consommer des légumes et fruits de saison qui ne nécessitent pas traitement particulier.
  • Préserver la qualité de l’air en favorisant le covoiturage ou les transports en commun.
  • Limiter votre production de déchet en favorisant les épiceries sans emballage.
  • Éteignez bien vos lumières et vos chauffages, mais surtout n’en abuser pas, profiter de la lumière et de la chaleur naturelle.
  • Utiliser Écosia à la place des autres moteurs de recherche (Google, Safari, Firefox, Explorer). Ils polluent énormément de par leur consommation électrique. Alors qu’Écosia utilise les bénéfices pour la reforestation au Pérou.
  • Utiliser l’eau de façon responsable et lutter contre les fuites : un robinet qui goutte c’est 120L d’eau gaspillée par jour !

    Si vous êtes friand de ce type d’astuce vous pouvez en trouver très facilement sur internet, en utilisant un moteur de recherche écoresponsable, évidemment !

«Ce sont des petits détails que viennent les grands changements»
 

Faites comme HPVA, agissez avant qu’il ne soit trop tard, pensez à l’environnement, pensez à vos enfants !

Article précédent

« Hypnose et psychothérapie » : une médecine complémentaire plébiscitée

Le 7 mars dernier, l’Hôpital privé de Villeneuve d’Ascq accueillait le Dr Pierre Lelong, spécialiste en hypnothérapie, pour présenter l’évolution d’une...

Article suivant

Accréditation CESAL

Renouvellement d’accréditation pour le CESAL, le Centre d’Explorations du Sommeil de l’Agglomération Lilloise.